Compte rendu de la manifestation « Drupal Developer Days 2017 » qui s'est tenue à Séville

Écrit par Kevin Van Ransbeeck le 10/05/17

Comme le veut chaque année la tradition, les développeurs Drupal du monde entier se sont réunis à l'occasion de la manifestation intitulée Drupal Developer Days organisée du 21 au 25 mars 2017. Chaque année, une ville européenne différente organise l'événement et engage un groupe ad hoc de bénévoles qui s'efforcent de transformer la manifestation en une expérience qui dépasse celle de tous les Drupal Developer Days précédents.  Après la réussite de l'événement organisé l'année dernière à Milan, le flambeau a été passé à Séville en Espagne, la partie la plus méridionale d'Europe qui est aussi la capitale de l'Andalousie.

Compte rendu de la manifestation « Drupal Developer Days 2017 » qui s'est tenue à Séville

 

L'équipe marketing d'événements n'a pas lésiné sur les moyens

Dans leur quête du lieu idéal, les organisateurs ont choisi « El Fuerte de Isla Magica », la forteresse de l'île magique - à Séville. Isla Magica est un parc aquatique à thème construit sur les terrains de l'Expo'92. Le parc lui-même se préparait à sa grande ouverture qui devait avoir lieu trois semaines après les Drupal Developer Days. Même si nous n'étions pas en mesure de profiter des attractions pendant l'événement, le simple fait d'assister à une conférence dans un parc à thème non encore ouvert au public était quelque chose d'extraordinaire. En s'y promenant, on avait l'impression d'une ville abandonnée dans laquelle régnait cependant l'ambiance typique d'un parc à thème : l'odeur de barbe à papa et de gaufres, les rires des enfants, les éclaboussures d'eau des bateaux glissant sur de gros toboggans, les cris des gens qui foncent sur les montagnes russes… 

Le parc est construit autour de l'univers des pirates et c'était également le thème choisi par les organisateurs des Drupal Developer Days. L'événement entier en était imprégné - à commencer par le site, les modèles, les décorations et le merchandising, jusqu'aux tenues des bénévoles, le moindre aspect de la manifestation s'inspirait de l'univers des pirates.

L'équipe marketing d'événements n'a pas lésiné sur les moyens

La conférence de cinq jours a commencé par une séance d'ouverture officielle et des formalités d'accueil, suivies par des présentations données exclusivement par des femmes les quatre jours restants.

 

Toutes vos données appartiennent au géo

La première allocution a été prononcée par María Arias de Reyna, développeuse de logiciels et experte en métadonnées. Elle a parlé de l'importance des géodonnées et de la façon dont elles affectent notre vie quotidienne. Étant donné que tout s'inscrit dans un contexte géographique donné, il est très important de structurer et de stocker les données de manière unique, même si le bien-fondé de cette démarche n'est pas immédiatement perceptible.

Cependant, certains défis restent à relever :

  • Les adresses ne sont pas uniques : la même combinaison numéro de rue et boîte postale peut se reproduire à plusieurs reprises dans la même ville ;
  • La latitude et la longitude ne sont pas définies de manière sémantique et leur utilisation précise dans le cadre des analyses peut s'avérer difficile ;
  • Certaines villes ou organisations expérimentent un principe dit des « Trois mots » (« What three words »), qui devrait vous permettre d'identifier n'importe quelle coordonnée au monde à l'aide de trois mots uniques. Cependant, cette méthode coûte cher et implique un algorithme fermé et une dépendance à l'égard d'un tiers.

Cette allocution a été conclue par l'examen des modules Drupal disponibles pour le géocodage, le stockage et la visualisation de géodonnées, comme les openlayers, les dépliants, les google maps, les carto, etc.

 

La plate-forme Drupal et l'avenir du commerce électronique 

La deuxième présentation a été faite par Laura Valverde García, venue directement de San Francisco, où elle est directrice générale d'une startup de commerce social. Laura a expliqué les raisons ayant contribué à faire de Drupal l'une des plates-formes les plus populaires au monde et comment celle-ci est passée d'un système de gestion de contenu (CMS) à une plate-forme extensible utilisée à des fins très diverses, y compris pour le commerce électronique. Laura a également partagé certaines tendances en matière de commerce électronique et sa réflexion sur le recours aux médias sociaux et leur utilisation aux fins de la promotion des entreprises.

 

Révolution invisible

La troisième allocution a été donnée par Juliet Moreiro Bockhop, Ingénieur support chez Microsoft. Elle a ouvert la journée de vendredi avec un exposé très intéressant sur l'Internet des objets (IoT), ou comme elle l'appelait, la « révolution invisible ». Tous nos appareils deviennent « intelligents », mais que signifie « intelligent » ? Les appareils peuvent-ils surpasser les développeurs qui ont implémenté l'intelligence ? Comment identifier tous les scénarios inattendus ?

Sa présentation a été illustrée de quelques exemples de scénarios inattendus extraits d'Alexa, l'assistant personnel intelligent d'Amazon, notamment un cas d'instructions mal interprétées et un autre cas d'une enfant de six ans qui a utilisé Alexa pour commander en ligne des maisons de poupées très chères à l'insu de ses parents.

Juliet a poursuivi avec une discussion sur la sécurité. Que se passe-t-il lorsqu'une attaque massive de déni de service distribué (DDoS) cible tous les périphériques IoT ? Ou, à l'inverse, si les périphériques IoT sont piratés à grande échelle et utilisés comme botnet (un réseau de périphériques infectés) pour exécuter des attaques DDoS comme ce fut le cas de l'attaque du malware Mirail'année dernière ?

À travers ces questions appelant à la réflexion, Juliet a exploré une partie de la technologie sur laquelle travaille Microsoft, telle que Bing Spelling API, l'API de langage Web, l'API d'orthographe linguistique, l'API d'intelligence de compréhension du langage, l'API d'analyse de texte et bien d'autres.

Elle a conclu par une présentation des opportunités qu'offre l'ensemble de ces API. Par exemple, en utilisant l'ordinateur de bord unique Raspberry Pi ou le module informatique IoT de Microsoft, l'Edison, en tant que hubs IoT, les utilisateurs peuvent interagir sur des tweets spécifiques (ou d'autres API en ligne). Un autre exemple était le potentiel de Microsoft Azure en tant que solution personnalisable de cloud IoT.

 

Détruire les mythes de l'adoption de Drupal 8 

La dernière journée de la conférence a débuté par la présentation d'Angie Byron, l'une des femmes probablement les plus connues de l'univers Drupal. Elle a rappelé dans son discours la date du 19 novembre 2015, qui était celle du lancement de Drupal 8.0.0 après un processus de développement de plusieurs années. À cette époque, « Livré lorsqu'il est prêt » était l'une des devises les plus répandues accompagnant le processus de production.

Pour éviter tout retard dans les produits futurs, Drupal 8 a mis en place un calendrier fixe d'une version tous les six mois. Chaque version offre l'opportunité d'introduire de nouvelles fonctionnalités, telles que BigPipe, Migration UI, Content Moderation, Field Layout, etc., tout en préservant la compatibilité ascendante.

Malgré l'enthousiasme et le consensus parmi les utilisateurs qui sont tous d'accord pour dire que Drupal 8 est la meilleure version de la plate-forme, l'adoption de Drupal 8 a pris plus de temps que prévu. Cela peut s'expliquer par le fait que les développeurs devraient acquérir de nouvelles compétences (par exemple, une approche orientée objet) ou par le fait que les clients souhaitent un site le moins cher possible, mais ne veulent pas payer pour développer des modules (soit le problème de savoir « qui, de la poule ou de l'œuf, était là le premier »).

Après avoir discuté de ces questions, Angie a démontré les capacités et la stabilité de Drupal 8 en citant des sites Web célèbres conçus grâce à la plate-forme, y compris ceux du WWF, de la NBA, d'Al Jazeera, du Nasdaq et bien d'autres.  

 

Mise au point rapide grâce aux tests sur Drupal 8

Les manifestations telles que les Drupal Developer Days proposent généralement de participer à des ateliers sous forme de stage payant  ou ne proposent aucun atelier du tout. Cependant, les organisateurs de l'édition de cette année ont essayé d'intégrer des ateliers de plus petite envergure dans le calendrier des sessions. Chaque jour, les participants avaient l'occasion d'assister à des ateliers de deux heures sur un sujet qui les intéressait. Bien que trop courts, les ateliers étaient l'occasion de réseautage et d'approfondissement de matières spécifiques.

Pour moi, l'atelier le plus intéressant était celui organisé par Pieter Frenssen, Consultant Web senior Drupal, sur les tests chez Drupal 8. Il a passé en revue les différents types de tests que vous pouvez (et devez) exécuter dans Drupal 8 :

  • Test unitaire pour les classes de programmation orientée objet (PPO) en isolation, test d'arguments / de résultats (services, plugins, utilitaires, code PPO pur, etc.) ;
  • Test de noyau pour les intégrations, qui crée une base de données en RAM avec des schémas sélectionnés ; l'API Drupal complète est disponible (entités, stockage, configuration, hooks, interaction, etc.) ;
  • Test du navigateur pour effectuer des requêtes HTTP et vérifier le HTML rendu (interaction de l'utilisateur, formulaires, intégrations complexes, etc.) ;
  • Test de Javascript pour une interaction complète de l'utilisateur dans des navigateurs réels (cliquer, glisser, presser des touches) ;
  • Tests Behat axés sur le comportement, pour créer des historiques complets d'utilisateurs - les tests sont rédigés en anglais simplifié dans une langue spécifique au domaine que les clients comprennent et sont conçus pour tester le comportement des utilisateurs au lieu du code.

Après l'introduction théorique, Pieter nous a guidés à travers chaque type de test en donnant des exemples pour que nous puissions suivre. Malheureusement, les deux heures ont passé trop vite et nous n'avons pas eu le temps de nous plonger réellement dans les scénarios de tests. Cependant, dans l'ensemble, l'atelier était vraiment intéressant et c'était une bonne introduction à l'état d'esprit approprié.  

 

Sprints et contributions 

Sprints et contributions

Outre les conférenciers et les ateliers très intéressants,  Drupal Developer Days est une occasion unique pour les contributeurs (de base) de réseauter, de travailler côte à côte et de partager des idées ou de discuter des solutions face aux défis auxquels ils sont confrontés quotidiennement. Il était incroyable de voir le nombre de personnes à se rendre à Séville dans le seul but d'améliorer le produit Drupal . Une salle de sprint géante était mise à disposition, les thèmes étaient regroupés (tels que les médias, le noyau et la recherche, etc.) et  les  dirigeants de Mentors et Sprint étaient présents pour aider les novices à se lancer et à contribuer de manière plus efficace.

 

Conclusion 

D'un point de vue personnel, les Drupal Developer Days ont de nouveau été une réussite. J'ai eu la chance d'entendre des experts de la communauté Drupal, d'assister à des ateliers pratiques intéressants et j'ai rencontré des collègues Drupal très sympathiques. Je suis impatient d'y retourner l'année prochaine.


Venez rencontrer l'équipe Drupal d'AMPLEXOR sur Drupal Business Days et découvrez comment mettre l'information technique au service de meilleures expériences utilisateur avec Drupal.Venez rencontrer l'équipe Drupal d'AMPLEXOR sur Drupal Business Days et découvrez comment mettre l'information technique au service de meilleures expériences utilisateur avec Drupal.



Thèmes: Drupal, Content Management, Microsoft, Drupal Developer Days






Kevin Van Ransbeeck

Écrit par Kevin Van Ransbeeck

Kevin Van Ransbeeck is Consultant at AMPLEXOR, specialized in Drupal. He is based in Belgium.

Commentaires