Comment optimiser votre budget traduction 2017 en 8 étapes

Écrit par Andreas Ljungström le 17/01/17

Il est indéniable que le besoin en contenu multilingue ne concerne pas seulement les multinationales. Si vous convoitez des marchés internationaux ou si vous souhaitez étendre le périmètre de vos activités, alors vous allez devoir nécessairement développer vos contenus et prendre en compte différentes langues, cultures et contextes locaux. Mais si vos besoins en localisation ont tendance à croître année après année, ce n'est pas forcément le cas de votre budget traduction ! Si les dépenses liées à la traduction sont pour vous une préoccupation majeure cette année, prenez connaissance de nos 8 conseils ci-dessous afin de vous aider à maîtriser votre budget grâce à l'optimisation des processus de création de contenu et de traduction.

COMMENT OPTIMISER VOTRE BUDGET TRADUCTION 2017 EN 8 ÉTAPES

1 - Déterminez judicieusement vos langues

Vous savez déjà qu'une seule langue ne suffit pas pour promouvoir vos produits et services de manière efficace, mais vous ne savez pas quelles langues cibles choisir ? Tout d'abord, retenez les langues des pays dans lesquels votre société est déjà implantée ou dans lesquels vous avez une présence commerciale ou des distributeurs locaux. Examinez ensuite les langues des marchés que vous ciblez activement. Consultez votre service commercial et vos clients pour vous aider à déterminer les langues les plus pertinentes en terme de besoins en localisation.

Enfin, familiarisez-vous avec les techniques de Web Analytics. Analysez vos mesures d'audience et déterminez s'il existe un lien manifeste avec les langues de votre site Web. Vous devez cibler en priorité les visiteurs qui ont un taux de conversion élevé pour obtenir un retour sur investissement efficace.

2 - Harmonisez votre terminologie d'entreprise

Une terminologie claire et cohérente est également un atout pour réduire les coûts et parfaire la qualité de vos traduction. Disposer d'une terminologie harmonisée permet d'augmenter la productivité des linguistes et de réduire significativement vos interventions pour gérer leurs questions. Vous pouvez alors vous consacrer à d'autres taches plus importantes.

Si ne disposez d'aucun glossaire adéquat, votre fournisseur de services linguistiques doit être en mesure de créer pour vous une base de données terminologique d'entreprise. Celle-ci reposera sur des concepts terminologiques contenant des termes sources fréquemment utilisés, les traductions retenues dans les langues cibles, ainsi que des données contextuelles pertinentes.

En associant une base terminologique harmonisée à un système de mémoires de traduction robuste, vous pourrez optimiser vos coûts de traduction car vous ne ferez désormais plus jamais traduire deux fois un même contenu. Votre fournisseur de services linguistiques vous appliquera également des réductions tarifaires pour tout texte répété ou présentant des analogies fortes avec d'autres textes déjà traduits. Parallèlement, la qualité et la cohérence de vos contenus s'amélioreront d'autant plus que les rédacteurs et les linguistes pourront puiser dans vos ressources terminologiques harmonisées.

3 - Analysez votre contenu

Ces informations sont-elles toujours exactes et à jour ? Ce message est-il celui que vous voulez partager avec vos clients ? Ou, plus important encore, est-il intéressant pour votre public de le lire ou de l'entendre ? Afin d'optimiser vos traductions, vous devez d'abord affiner votre stratégie de contenu en identifiant les cibles et les objectifs qui permettront de faire correspondre tout contenu à un besoin préexistant et de le proposer dans le format le plus adapté. Si le contenu présenté ne correspond pas à ce que vos clients recherchent, vous devriez envisager de réduire vos contenus ou de redéfinir votre stratégie.

4 - Adoptez le principe de « l'écriture minimaliste »

Un texte source bien rédigé est un préalable essentiel à un processus de localisation efficace. Lors du processus de création de contenu, il est important que le rédacteur tienne compte du fait que son texte sera traduit en plusieurs langues. Assurez-vous que chaque phrase est bien écrite, courte et claire. Supprimez les abréviations ou le jargon superflu et n'hésitez pas à ajouter une étape de relecture ou de révision complémentaire du texte source avant de lancer la traduction.

5 - Privilégiez la réutilisation du contenu

Il s'agit là d'un point qui semble évident lorsqu'il est question de gestion de contenu et de stratégies d'optimisation. En utilisant un système de gestion de contenu modulaire (CCMS) et en rédigeant vos contenus avec une approche thématique, vous pouvez gérer votre contenu avec une granularité plus fine, ce qui vous permet de réutiliser tout simplement un même contenu dans plusieurs publications. En optant pour une approche structurée et modulaire de la création de contenu, vous réduisez automatiquement vos demandes de traduction. Ainsi, vous optimisez votre budget traduction tout en améliorant l’homogénéité de vos contenus en langue source.

6 - Définissez des délais réalistes

Les demandes de dernière minute et les délais serrés se traduisent généralement par des tarifs plus élevés et une qualité moindre. Assurez-vous d'anticiper vos besoins afin de prévoir le temps nécessaire à une étape de relecture et de contrôle qualité. Nulle doute que la qualité de vos traductions n'en sera que meilleure.

7 - Tirez parti de la technologie

Des portails de gestion intégrée des projets de traduction aux plates-formes de traduction assistée par ordinateur (TAO), la technologie peut devenir votre meilleure alliée afin de réduire les coûts et d'accroître la productivité. Même si les systèmes de traduction automatique n'atteignent pas le niveau de qualité des traductions réalisées par des linguistes, il est incontestable qu'ils permettent de stimuler la productivité des traducteurs et offrent une traduction brute permettant une compréhension générale d'un texte à moindre frais. Avec l'avènement récent de la traduction automatique neuronale (NMT), la technologie a une fois de plus fait un pas de géant. Elle s'enrichit chaque année de nouvelles avancées, ce qui permet d'améliorer davantage le retour sur investissement dans la traduction automatique en général.

8 - Restez fidèle au même fournisseur de services linguistiques

Confier de multiples projets à un même fournisseur vous aidera à obtenir de meilleurs tarifs et remises sur les projets à venir. D'autre part, une collaboration sur le long terme contribue à une meilleure synergie et donc à des résultats plus constants. Pour finir, même s'il est possible de trouver des fournisseurs locaux à bas coût pour certaines langues, travailler avec un fournisseur global unique pour tous vos besoins en traduction garantit un budget optimisé sans compromettre la qualité de votre contenu.


Thèmes: Localization, Translation, Translation Memory, Translation Management, Terminology






Andreas Ljungström

Écrit par Andreas Ljungström

Andreas Ljungström is a Language Technologies Consultant and Certified CAT trainer at AMPLEXOR International based in Berlin. His main areas of focus are consultancy and professional services aimed at streamlining and automating terminology and CAT processes on both customer and LSP side. He is currently spearheading the roll-out of XTM within the AMPLEXOR group.

Commentaires