3 enseignements à retenir du hackathon OpenText AppWorks

    Sentez le bouillonnement et voyez ce que nous avons retiré d'OpenText AppWorks en une journée internationale de hackathon, à Eindhoven (Pays-Bas).

    Abonnez-vous à notre blog

    Chez Amplexor, nous aimons que le travail soit ludique. Nous avons donc récemment organisé un hackathon international, sur une journée, pour explorer AppWorks, la nouvelle plateforme low-code d'OpenText..

    AppWorks est conçu pour ces cas spécifiques qui demandent une gestion dynamique et une définition stricte des processus. On y trouve des composants pour la numérisation, l'automatisation des processus, ainsi que des interactions organisées pour les applications métier. Son caractère low-code en fait le sujet idéal d'un hackathon, dans la mesure où il permet de créer des applications complètes rapidement.

    Pendant le hackathon, nous sommes partis d'un cas concret : élaborer l'application la plus complète pour intégrer de nouveaux collaborateurs, en une seule journée. Pour relever ce défi, nous avons réuni cinq équipes interfonctionnelles, chacune composée de consultants et d'experts AppWorks.

    Vous vous demandez peut-être ce que nous avons appris sur AppWorks ? Nous en avons tiré trois points principaux avec l'idée de « tirer la substantifique moëlle » de cette application !

    1. Avec du « low-code », on peut aller vite, mais ce n'est pas toujours simple

    Tendance manifeste sur le marché du logiciel, les plateformes low-code accélèrent assurément le développement d'applications. Mais, aller vite ne veut pas dire faire simple. Créer une application d'entreprise avec AppWorks (et autres plateformes low-code) ne peut pas se faire d'un claquement de doigts.

    AppWorks met à disposition environ 25 modules prêts à l'emploi, allant de la modélisation d'entités ou de formulaires, en passant par l'intégration de règles métier et de services web. Pour chacun de ces éléments, un ensemble complet d'options de configuration est disponible. Il n'est donc pas étonnant que le guide de configuration d'AppWorks fasse quelques 1 100 pages.

    OpenText AppWorks low-code platform

    Comme AppWorks s'appuie sur des normes d'amélioration de processus tels que BPMN (Business Process Model and Notation) ou CMMN (Case Management Model and Notation), les consultants expérimentés auront toujours une longueur d'avance. Au bout du compte, une connaissance approfondie des produits et une maîtrise pratique sont les fondations du succès de votre mise en œuvre d'AppWorks.

    2. La convivialité fait partie de l'ADN de la plateforme, tant pour les utilisateurs finaux que pour les développeurs.

    Les plateformes d'entreprise sont pourtant rarement connues pour être vraiment conviviale (il suffit de voir à quoi ressemble SAP aujourd'hui). Pourtant, nous avons été agréablement surpris de ce que nous avons pu obtenir grâce à AppWorks (côté utilisateurs comme côté développeurs).

    OpenText AppWorks user interface

    Pour l'utilisateur final, AppWorks repose sur l'approche « mobile d'abord ». En d'autres termes, c'est aussi bien sur une tablette que sur un ordinateur de bureau.

    L'interface est claire, précise et propose toutes les options attendues, filtrages de listes, tableaux, images et autres. L'utilisateur ne peut pas se rendre compte que l'application est limitée d'une manière ou d'une autre par son caractère low-code. 

    Du point de vue du développeur, l'espace de travail a été complètement repensé pour limiter le nombre de clics nécessaires pour effectuer les différentes tâches. Le low-code permet de glisser-déposer des éléments sur une mise en page et de créer ainsi l'interface utilisateur.

    Nos développeurs ont également été agréablement surpris par les déploiements rapides et fluides, qui facilitent la mise en œuvre de nouvelles fonctionnalités.

    3. L'agilité du développement est au cœur d'AppWorks

    Et l'application finale est tout aussi agile. Pendant le hackathon, nos équipes ont justement appliqué la méthode agile.

    Les analystes opérationnels ont joué les « product owners » (responsables produit) et ont créé le « product backlog » (backlog produit), tandis que l'équipe de développement a transformé les « stories » (histoires) en scénarios sur l'application.

    Toutes les heures, une courte démo présentait l'état de l'application. Pour réussir à livrer une application assez complète dans un délai court, les histoires n'ont pas été trop détaillées et les démos ont souvent révélé des problèmes fonctionnels et malentendus.

    Presentation at the AppWorks Hackathon in Eindhoven

    C'est dans ces situations que la flexibilité d'AppWorks a été d'un grand secours : le low-code permettant de reconfigurer et de redéployer très vite. En fait, appliquer cette méthodologie accélérée aux projets AppWorks présente des avantages. Cette manière de procéder permet des boucles de rétroaction immédiates, depuis la collecte et l'analyse des spécifications jusqu'à la configuration et aux tests de l'application.

    Avec un développement accéléré, l'analyste opérationnel peut évaluer les besoins avant midi, tandis que l'expert technique convertit 80 % d'entre eux directement en application fonctionnelle, qui peut être présentée sous forme de démo le soir et faire l'objet des critiques du public. Le tout en une seule journée ! Cette méthode, éprouvée avec succès pour des projets Documentum D2, peut également apporter un plus aux projets AppWorks.

    Publié sur 14/11/19    Dernière mise à jour le 14/11/19

    #Collaboration, #Gestion de Contenu, #Développement de Logiciel, #CMS

    A propos de l'auteur

    Tom Laureys is Solution Manager ECM at Amplexor based in Belgium. For the past 10 years, Tom has been helping clients across industries find the right technology to effectively digitize their business processes and improve collaboration and productivity. His combination of strategic thinking and expertise in a range of platforms - from Alfresco and Documentum to SharePoint and Office 365 – grant him the capacity to capture new trends on the market and turn them into solutions for our customers.

    ABONNEZ-VOUS À NOTRE BLOG

    Participez à cette discussion