Prêts pour la localisation de site Internet ? 5 conseils en matière de SEO multilingue pour démarrer

    Stratégie de localisation efficace pour les sites Internet–suivez ces conseils d'optimisation pour les moteurs de recherche rapides et simples pour améliorer votre classement dans les résultats de recherche.

    Abonnez-vous à notre blog

    Vous disposez d'un site Internet réussi et optimisé. Il obtient un bon classement dans les moteurs de recherche pour de multiples mots-clés dans votre pays, et le public afflue. C'est formidable ! Mais vous constatez que les chiffres du trafic sont inférieurs à ceux que vous attendiez pour un public international. Comment cela s'explique-t-il ? Il est possible qu'il vous manque une traduction de site Internet associée à une solide stratégie SEO multilingue.

    1. Harmoniser les mots-clés pour cibler les publics—et les intégrer à vos métadonnées 

    Dans la localisation de site Internet, il est important de tenir compte dès le début de la SEO multilingue (MSEO). Il ne suffit pas de traduire les mots-clés actuels de votre site Internet. Vos publics divers peuvent rechercher vos produits ou services en utilisant une terminologie différente de celle qui est fournie par une simple traduction directe de vos mots-clés. Il vous faut répondre à ces recherches de manière appropriée.

    Lors de la localisation de votre site Internet, travaillez avec votre équipe de traduction pour identifier les mots-clés pertinents pour chacun de vos publics. Il est primordial de collaborer avec une équipe de traduction native du marché cible que vous explorez. Lorsque vous aurez une liste de termes bien fournie, intégrez-les à l'ensemble de votre contenu Web ainsi qu'à vos métadonnées—votre description de site Internet et vos balises Meta mots-clés.

    2. Utiliser un domaine et une structure URL qui dirigeront le trafic de manière appropriée 

    Étant donné qu'il est difficile de procéder au géociblage page par page, vous pourriez envisager d'utiliser une structure URL qui vous permette de segmenter plus facilement les parties de votre site Internet pour le géociblage. Nous vous proposons ici quelques options en fonction de vos besoins Internet globaux et de vos objectifs commerciaux.

    Un domaine de premier niveau national (ccTLD) est simplement le suffixe de domaine qui associe un site Internet à une zone géographique—par exemple .fr ou .uk. Avec cette structure de domaine, une société internationale ferait l'acquisition de domaines spécifiques à un pays pour chaque pays dans lequel elle opère avant ou pendant le processus de localisation de site Internet. Il s'agit peut-être de la manière la plus efficace d'optimiser un site Internet pour un public international et de garantir sa visibilité par le marché ciblé.

    Vous voyez, cette structure de domaine indique clairement que ces sites Internet sont destinés à divers pays (et le public comprend ces suffixes spécifiques à un pays). De ce fait, ces sites sont mieux classés par les moteurs de recherche pour le public de ces pays. Toutefois, gardez à l'esprit que le choix de cette structure de domaine comportera quelques difficultés et pourra s'avérer délicat du point de vue de la gestion de la SEO et du suivi des statistiques.

    Plus récemment, les moteurs de recherche (et les algorithmes les accompagnant) sont devenus plus intelligents. La mise en œuvre de sous-domaines ou de répertoires peut être justifiée. Il existe de nombreux domaines de premier niveau génériques (gTLD) qui peuvent toujours être géociblés, tout en permettant le déploiement aisé de « sites » multilingues. Dans ce cas, vous feriez l'acquisition d'un domaine non spécifique à un pays, qui hébergerait les différentes versions (multilingues) de votre site Internet.

    Les sous-domaines avec des gTLD, par ex. de.site.com, fr.site.com, etc., sont faciles à configurer et permettent d'avoir différents emplacements de serveurs ainsi qu'une séparation aisée des sites. Même s'il peut être plus difficile pour les utilisateurs de reconnaître le géociblage à partir de l'URL seule (p. ex., est-ce que « de » correspond à la langue ou au pays ?), cette option est adaptée à ceux dont le temps et les ressources sont limités.

    Les sous-répertoires avec des gTDL, par ex. site.com/de/, site.com/fr/, etc., sont, comme les sous-domaines, faciles à configurer. Avec cette option, la mise à jour et la consolidation de votre site sont également plus faciles à gérer. L'utilisation de sous-répertoires (également nommés sous-dossiers) peut s'avérer plus pertinente que l'utilisation de sous-domaines et de gTLD, étant donné que les sous-répertoires permettent au site de bénéficier du classement existant obtenu avec le domaine source. Bien que l'intérêt des sous-répertoires soit moins significatif avec les modifications récentes des algorithmes de Google, cette option mérite d'être explorée pour la stratégie de localisation de votre organisation.

    Quelle que soit l'option que vous mettez en œuvre, votre domaine et votre structure URL auront une influence sur la façon dont vous développerez et gérerez votre stratégie SEO multilingue à l'avenir.

    3. Perfectionner votre SEO multilingue avec des ressources de webmaster

    De nombreuses sociétés utilisent Google Search Console pour les aider à suivre les statistiques de leur site Internet. Peut-être vous aussi ? En matière d'optimisation de sites Internet internationaux, cet outil présente une valeur ajoutée pour la SEO multilingue. Il vous donne la possibilité de cibler les sites Internet par zone. Cela signifie que vous pouvez accéder au tableau de bord et sélectionner une zone ciblée pour votre site Internet. Google Search Console indique aux moteurs de recherche que votre site Internet est destiné à une certaine région, ce qui aide ensuite Google à rendre ce site prioritaire pour ce pays.

    L'inconvénient de ce ciblage est qu'il peut être parfois un peu plus manuel si vous opérez à partir d'un domaine mondial .com et non à partir d'un domaine de premier niveau national—mais pas impossible !

    Les moteurs de recherche reconnaîtront et référenceront les gTLD si vous prenez les mesures appropriées suivantes : 1) configurer le ciblage géographique (dans Google Webmaster, utiliser l'outil Set Geographic Target) et 2) maintenir une solide stratégie SEO avec un contenu bien écrit.

    4. Éviter les pénalités pour contenus dupliqués avec l'attribut hreflang

    Dans vos efforts en matière de SEO multilingue, vous rencontrerez probablement la balise hreflang. Mais de quoi s'agit-il ? C'est tout simplement un attribut ou une balise qui a été créé(e) par Google pour indiquer à son algorithme que « cette page est traduite dans une langue spécifique » et doit donc être hiérarchisée. Cela est plus efficace pour la différenciation par région que pour la différenciation par pays.

    Supposons par exemple que vous avez des sites distincts pour le Royaume-Uni et les États-Unis. Même si le contenu est extrêmement similaire, les pages sont balisées avec l'attribut de langue approprié, ce qui améliore leur classement dans les moteurs de recherches spécifiques à un pays. Ce balisage aide à éviter les pénalités pour contenus dupliqués parce que Google reconnaît que vous n'avez pas de pages dupliquées sur votre site, mais des pages optimisées pour les utilisateurs de régions et langues différentes. Cette balise (en combinaison avec les trois autres stratégies abordées ici) permet également à Google de guider les internautes vers la bonne version de votre site Internet.

    5. L'importance de l'emplacement des serveurs et de la vitesse d'affichage des pages

    Le temps d'affichage de votre site est important. Veillez à ce qu'il soit optimisé pour un chargement des pages aussi rapide que possible. Pour atteindre votre public cible, il peut également être utile de veiller à ce que votre site soit hébergé sur un serveur ou un réseau de distribution de contenus (CDN) localisé à proximité de votre public étranger. Cela permet de réduire le temps de chargement des pages et de garantir que les moteurs de recherche tiennent compte de cet indicateur. 

    Confier la traduction à des experts

    Enfin, la localisation de site Internet doit être effectuée par des experts. Les outils de traduction gratuits disponibles sur Internet ne doivent en aucun cas être utilisés.

    Après tout, votre site Internet est une vitrine que vous présentez au monde. Il est nécessaire de vous assurer que vos traductions sont exactes et de haute qualité—ce qui est, je le répète, irréalisable avec ces outils de traduction gratuits.

    Vous avez encore des questions ? Je serais heureux de discuter avec vous à propos de la MSEO et de la traduction de site Internet ! Envoyez-moi une note ici.

    ➡ Read this article in English


    ➡ Read this article in German

     

    Publié sur    Dernière mise à jour le 03/10/2019

    #SEO, #Traduction de Site Web

    À propos de l'auteur

    Robert O’Shaughnessy is a Solutions Architect at Amplexor with an extensive background in web development, marketing and translation. Robert’s goal is to help clients arrive at the most cost effective and streamlined solution by leveraging Amplexor’s expansive technology and services portfolio.

    SUBSCRIBE TO OUR BLOG